Juin
16
2015

Quelques conseils pour lancer sa start-up sans problèmes

Au début, le terme start-up était utilisé pour les entreprises informatiques, mais au fil des ans, le concept a changé. Qu’est-ce qu’une start-up ? Quelles les difficultés auxquelles les promoteurs sont souvent confrontés et comment les contourner ?

 

start-up

 

En quoi consiste une start-up ?

D’après la définition donnée par Steve Blank, « une start-up est une organisation temporaire à la recherche d’un business model industrialisable, rentable et permettant la croissance ». Autrement dit, une start-up est une entreprise qui n’est encore pas installée, mais son fonctionnement déjà bien mis en place. Elle offre une nouvelle forme de management des activités pour une entreprise, malgré cela ses mécanismes ne permettent pas de déterminer avec exactitude la rentabilité de ses activités. Ainsi, elle prend par différentes étapes de recherche et de tests afin de comprendre ses clients et son environnement. Celles-ci permettraient de surpasser l’incertitude des débuts, inhérents à toute entreprise nouvellement crée.

 

Ne levez pas trop d’argent prématurément

Démarrer une start-up peut être financièrement très compliqué. En effet personne ne désire voir ses épargnes se dissiper. Mais, si elle est financée par des investisseurs externes et que ceux-ci sont les seuls à prendre le risque, les promoteurs sont susceptibles de gaspiller l’investissement.

Si vous démarrer votre entreprise sans investissements extérieurs, vous pourrez vous efforcer de renforcer le modèle d’affaire et d’avancer sans la pression causée par un éventuel conseil d’administration ou des investisseurs trop regardants. Si vous êtes indépendant, vous pourrez négocier de meilleures clauses si votre projet connaît un bon démarrage. Enfin, si personne ne contrôle votre gestion de l’extérieur, vous pourrez stopper l’aventure à n’importe quel moment sans aucun problème.

 

Cassez les règles

Les plus grandes innovations sont celles qui furent lancées en cassant les règles de l’époque. Pour ce faire, les innovateurs ont su discerner quelles sont les règles à briser. Ces dernières peuvent être relatives à l’organisation actuelle des pratiques commerciales, d’une chaîne de valeur, aux styles de communication voire même à la réglementation. De ce côté-là, les disrupteurs prennent de sérieux risques. Cela peut ne pas marcher, toutefois ca permettra de changer quelques choses.

 

Résistez aux coups durs

En cas de soucis, il faudrait bien vous interroger : pourquoi mes produits ne fonctionnent-ils pas ? Pourquoi je n’en tire pas d’argent ? Etc… Surtout, il ne faudrait pas avoir peur de tout reprendre à zéro, y compris son modèle d’affaire ! N’ayez pas peur d’avoir une grande vision pour votre projet, osez et agissez : ayez de l’ambition !

 

À propos de l'auteur:

Laisse ton commentaire

You must be Enregistrez-vous pour poster un commentaire.