Août
28
2015

Astuces et conseils pour négocier son crédit immobilier

Le taux des crédits immobiliers dans le monde sont en chute libre. Vers la fin de 2009 on empruntait à 4 % sur 15 ans mais aujourd’hui c’est à 2,3 %. Des niveaux jamais vus auparavant. Pourquoi continuer alors à payer son crédit aussi cher? En ce moment plusieurs particuliers tentent d’ailleurs de renégocier leur prêt.

 

Astuces et conseils pour négocier son crédit immobilier

 

 

Les conditions d’un bon taux

Le taux donné par la banque est naturellement fonction du profil du client et aussi de sa demande.  Plus la quote-part personnelle est importante, plus bas est le taux. Vraiment logique puisque la banque prendra moins de risques en prenant pour garantie sur un bien financé à moitié à crédit que si le prêt représentait 80%, voire même plus, du coût d’acquisition…

De même, plus longue est la durée, plus élevé sera le taux puisque le risque s’accroit avec le temps.  Aussi, sur le plan du risque, l’institution bancaire examinera le niveau d’endettement du demandeur. Généralement, elles acceptent difficilement un taux d’endettement (rapport entre vos charges financières mensuelles et vos revenus) supérieur à 30% des revenus à moins qu’ils soient très importants. Mais dans ces cas, il s’agit en général de clients fortunés à qui les institutions bancaires proposent des montages patrimoniaux particuliers et auxquels elles sont prêtes à accepter un effort particulier car ces clients pourraient leur confier tout ou une partie de leur fortune à administrer.

Mais même pour les petits ou moyens patrimoines, les banquiers seront plus disposés à consentir un effort s’ils gèrent également les comptes de l’emprunteur.

 

Si votre taux d’endettement est faible

Avec un niveau d’endettement faible, vous pouvez marchander une baisse du taux d’intérêt. Un taux d’endettement situé entre 10% et 15% signifie que l’intéressé a une bonne capacité d’épargne. Au-delà de 33 %, aucune banque n’acceptera vous faire de prêt. Ceci à cause de la loi de consommation Neiertz qui donne comme exigence aux banques de ne prêter qu’aux particuliers dont le taux d’endettement est inférieur à 33 %.

 

Ayez de l’assurance

Pour demander de prêt auprès d’une banque, présentez-vous sous votre meilleur jour. Les banques sont souvent prudentes : inspirez confiance, dans votre discours ayez les pieds sur terre, soyez assuré et prouvez que vous serez un bon client.

 

Faites jouer la concurrence

Pour votre demande de prêt, consultez plusieurs banques, courtiers et sites internet. Faites un récapitulatif des conditions proposées par chacun puis sélectionnez les trois offres les plus intéressantes pour les mettre en challenge.

C’est le meilleur procédé de négociation d’un crédit immobilier.

À propos de l'auteur:

Laisse ton commentaire

You must be Enregistrez-vous pour poster un commentaire.